Du 5 au 7 Février prochain se déroulera aux Grandes-Halles de La Villette le grand salon consacré à la musique « classique » : Musicora.

Entre concerts, débats et dédicaces, une place a été réservée à la création, et en particulier au Grand Prix Lycéen des Compositeurs : Un des événements les plus dynamiques que l’on peut retrouver autour de la musique contemporaine. En effet chaque année plusieurs milliers de lycéens ont l’occasion de voter pour une œuvre contemporaine parue au disque durant l’année, leur permettant de découvrir (à l’instar du Goncourt des Lycéens) non seulement des oeuvres actuelles (toutes esthétiques confondues), mais également des compositeurs via des rencontres dans les lycées ou à Musicora !

Vendredi 5 février viendront donc échanger avec le public les compositeurs Régis Campo (qui figure parmi les nominés 2016), et Pierre Jodlowski (vainqueur de l’édition 2015), dans une conversation qui promet d’être passionnante, animée par Arnaud Merlin, producteur sur France Musique.

Récompensant des personnalités et des univers aussi différents que « l’outre-rock » cisaillé de Pierre Jodlowski (2015), l’élégance poétique d’Eric Tanguy (2014), le miroitement coloré de Kaija Saariaho (2013), ou bien quelques années auparavant les tons tranchants et raffinés de la musique de Pascal Zavaro (2008), ce Grand Prix est donc également l’occasion pour tous les publics de faire le point en matière de création, en découvrant (ou pas!) l’univers d’un compositeur.

Chaque édition du Grand Prix s’achève par un concert devant un large parterre d’adolescents et de professeurs (cette année à l’Auditorium de Radio-France par le « Philhar’ » et Mikko Franck le 18 mars prochain), avec notamment au programme, comme il se doit chaque année, une création signée par le lauréat de l’année passée, commande de l’organisme Musique Nouvelle en Liberté partenaire essentiel de l’événement. Pour cette année, se feront donc entendre les notes écrites par Pierre Jodlowski, dans Ultimatum, une pièce composée donc spécialement pour l’occasion, pour orchestre à cordes, percussions et électronique.

On notera le fait que dans la liste des nommés pour cette édition 2016 du Grand Prix Lycéen figure le compositeur Karol Beffa, dont on retrouve les œuvres sur Musique Nouvelle ! Le nom de Karol Beffa est cité dans cette compétition pour la récente publication au disque de son ténébreux Concerto pour alto et orchestre à cordes, que l’on retrouve sur l’album monographique Into the Dark, en compagnie notamment de Dédale, pièce pour cordes et harpe ad. libitum.