Né en 1990, Charly Mandon est reçu à 16 ans à l’unanimité au CNSMDP dans la classe d’harmonie de Jean-François Zygel. Il étudie ensuite dans les classes de Fugue et Formes de Thierry Escaich et d’Analyse supérieure de Michaël Levinas. Il en ressort avec un DNSPM d’écriture et un Prix d’analyse mention Très Bien avec les félicitations du jury. Entre 2011 et 2015 il étudie l’orchestration auprès de Guillaume Connesson et la direction d’orchestre avec Nicolas Brochot. Il suit actuellement un Master de direction d’orchestre au Conservatoire Royal de Bruxelles.

Compositeur sauvagement indépendant, il forge son métier par l’étude des maîtres du passé au contact de ceux du présent. Il a signé une quinzaine d’oeuvres créées pour la plupart par des musiciens comptant parmi les plus brillants de la jeune génération. En 2014 la pianiste Vanessa Benelli Mosell enregistre sonImpromptu sur le premier exemplaire du piano Pleyel Peugeot ; en janvier 2015 c’est sur un piano de concert Stephen Paulello que le pianiste Lucas Debargue enregistre son Caprice.
À l’été 2015 son Mouvement perpétuel pour violon et piano est créé par Hildegarde Fesneau et Éliane Reyes lors du festival Musique en Côte de Nacre, puis repris lors du festival de Prades où il fait l’objet d’un enregistrement pour le DVD des Révélations classiques de l’Adami 2015. Son Mouvement perpétuelest également joué par Hildegarde Fesneau et Antoine de Grolée au Teatro San Marcello de Rome en septembre 2015.

Réalisateur, Charly se spécialise dans la vidéo musicale. Derrière le caméscope familial dès l’enfance, son intérêt pour l’image devient passion sur le tard lorsqu’il doit s’initier par hasard au montage vidéo pour exploiter les rushes d’un concert au CNSMDP où furent créés son Étude et son Impromptu pour piano ; quelques mois plus tard il tombe dans la marmite photographique avec le mythique 5D mark II puis découvre le septième art avec l’Aurore de Murnau.
Vite sollicité par son entourage musical, il devient rapidement vidéaste professionnel et – non sans s’être essayé à la fiction à travers deux courts-métrages – applique à ses vidéos musicales une rigueur technique et des méthodes de travail propres au cinéma, tant pour l’éclairage que pour la prise de vue. Depuis 2012 il a la chance de pouvoir filmer la plupart de ses oeuvres pour piano sur les instruments d’exception du facteur Stephen Paulello, joués à ces occasions par des pianistes tels que Lucas Debargue, Louis Lancien ou Tristan Pfaff. En 2014 il réalise pour Pleyel deux vidéos de démonstration du piano Pleyel Peugeot. En 2015 il est chargé de la communication vidéo du concours Marguerite Long et de la captation et retransmission live des épreuves sur Internet.

En 2007 Charly découvre la magie du direct radiophonique en participant au Cabaret Classique de Jean-François Zygel sur France Musique. Il créé un an plus tard sa propre émission, Les Couloirs du Conservatoire, qu’il anime jusqu’en 2013 sur la radio départementale RGB 99.2 et dans laquelle il interviewe des dizaines de jeunes talents du conservatoire et d’ailleurs. En janvier 2014 il refont son émission qui devient Croisée de couloirs, désormais ouverte à tous les arts : musique toujours mais aussi cinéma, littérature, photographie… faute de temps, il met provisoirement un terme à ses aventures radiophoniques en juillet 2014 après 6 mois de diffusion de Croisée de couloirs.
Depuis l’automne 2012, il est médiateur culturel pour les concerts Radio France.

Toute l’actualité de Charly Mandon sur musique-nouvelle.fr

Plus de Charly Mandon

Catalogue des oeuvres

Contact :

contact@charlymandon.com